Le forum du clan Fleur
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La communication, Ya Bon!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cerninass
Admin
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 99
Localisation : Derrière un nuage.

MessageSujet: La communication, Ya Bon!   Ven 25 Nov - 10:55

Dans la grande bibliothèque du clan, au milieu des livres de légendes, de connaissances et des quelques livres d'amour de vampyre laissés ici pour en faire râler certain, un nouveau petit carnet relié en cuir rouge ce fait maintenant apercevoir. Dessus, un simple titre en guise de couverture. Le curieux qui ouvre le livre trouvera à l'intérieur une écriture d'un style plutôt sec, au traits fins et rapides, accompagnée de nombreux dessins simplistes, servant à illustrer les situations décrites à l'intérieur. Le livre commence par un bref prélude en troisième de couverture.

Salutation lecteur.
Je suis Cerninass, disciple d'Osamodas, et mon obédience me permet une profonde compréhension de toutes les créatures qui peuplent le monde des douze. Suite aux demandes de plusieurs personnes de mon entourage, il me semble temps de tenter de retranscrire des méthodes de communication ou de dialogue de certaines de ces espèces.

En tournant la première page, on peut apercevoir un dessin très simpliste de deux mulous l'un en face de l'autre, les truffes presque en contactes. Et écrit en grosse lettre au dessus :

Chapitre 1, comment communiquer avec votre mulou?

En guise d'introduction, il me faut d’abord lever un mythe. Sauf cas très particulier, les animaux ne "parle" pas au sens ou les douziens l'entendent. "WafWaf" ne veux pas dire "bonjour" et il n'y a pas de façon de dire "J’espère qu'on mange du wappin ce soir." chez les mulous*.
Je parle aussi uniquement des "Mulous" et non des "Garou". Les Garou étant le croisement hybride entre un mulou et un douzien, le langage des hommes fait maintenant partie de leur quotidien. On y retrouve donc un vrai vocabulaire, des règles, bref, tout ce qui fait qu'on peu bel et bien parler d'une "langue Garou", même si son utilisation demande un organe spécial trouvable uniquement chez les osamodas et les garous eux même.
La question est donc, de quoi vais-je parler dans ce livre. Et bien même si ils ne parlent pas entre eux, les mulous communiquent bel et bien. Un langage corporel, quelques intonations dans le grognement, une odeur spécifique. Voila les fondement de la communication mulou. Dont nous allons voir les bases dans la suite de ce chapitre**.

Comment Saluer :
Premièrement, le "salut". Les mulou vivant en meute, une grande partie de leurs communications sert à gérer la vie en communauté. Une bonne dynamique de meute passe avant tout par la reconnaissance des autres, permettant d'indiquer que vous ne vous sentez pas exclue de la meute, et que vous n'excluez personne.
Pour cela, c'est simple, le mulou arrivant auprès de sa meute ira saluer un par un tout les membres présents. L'ordre n'étant pas important, il n'est pas nécessaire de commencer par les dominants et la coutume veux que l'on procède du plus proche au plus éloigné.***
Le salut est simple et prend une demie seconde tout au plus, les deux mulous se place l'un en face de l'autre, se regardant dans les yeux. Puis le plus haut dans la hiérarchie lèveras légèrement le museau, donnant l'autorisation à l'autre de baisser le sien tout autant. Le salut est maintenant fait, le mulou arrivant peut passer au suivant.
Ignorer quelqu'un dans la chaine de salutation est un affront très important. Si le saluant est dominant fasse à celui qu'il ignore, c'est signe de reniement. Si il est normalement dominé, c'est généralement une provocation pour un combat affin de changer cela.
Si les deux mulou sont de même rang, les deux baisserons ou lèverons le museau ensemble, suivant leur habitude.
Le cas du "salut général" est un peu spécial. Il n'est pas possible de se placer en dominant et dominé suivant le vis-à-vis dans ce cas, il est donc à éviter, sauf de la part du chef de meute, qui domine obligatoirement tout les autres.


* Je ne parle pas du cas spécial des osamodas, permettant de s'adresser à n'importe quelles créatures pour communiquer directement avec son esprit.
**De part le fait que peu de gens sont capable de les émettre ou interpréter, et que le support papier n'est pas idéal pour cela, les odeurs serons laissées de coté volontairement.
***Le mulou "coupant" cet ordre pour en suivre un autre prend le risque que cela soit mal interprété. Par exemple, commencer par son compagnons est signe d'un amour trop fort par rapport a l'esprit de meute, commencer par le chef une forme de flatterie ...


Dernière édition par Cerninass le Dim 27 Nov - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clanfleur.forumgratuit.co
Cerninass
Admin
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 99
Localisation : Derrière un nuage.

MessageSujet: Re: La communication, Ya Bon!   Ven 25 Nov - 11:46

Demander "comment ça va" :
Énoncé un peu trompeur, puisque les mulou ne se demande que très rarement comment ils vont.
Le fait est qu'une meute est composé généralement d'au moins 5 membres, et que si chacun devaient demander toutes les heures comment tout les autre vont, le temps perdu pour la meute serait démentiel.
Les mulou ont donc pour habitude de signaler lors du salut si ils ont un problème, cela leurs permettant aussi de n'indiquer qu'à ceux auxquelles ils le désire que quelques choses les perturbes.

Si les oreilles droites durant le salut sont un signe que tout vas bien, les oreilles penchées indiquent un problème. C'est en suite à l'autre d'indiquer son intention à l'autre.
-Retrousser une babine est un moyen de montrer son indifférence. Cela n'est pas agressif et ne veux pas dire "tant mieux", simplement que cela n'est pas vos affaires pour le moment.

-Fléchir légèrement la une patte avant indiqueras que vous avez malheureusement des choses importantes* à régler, et que vous ne pouvez pas vous occuper de l'autre actuellement. Notez que fléchir la patte n'est pas à associer avec une révérence, même si le fait de se "pencher" signifie une sorte d'excuse.

-Un grognement signifiera que vous voulez aider l'autre. Plus le grondement est profond, plus vous indiquez à l'autre votre soutient. Attention cependant! Il est déjà arrivé que des débutant en mulou confondent soutient et implication. Votre implication est binaire. Vous ignorez l'autre (retroussement de babine) ou vous ne l'ignorez pas. Beaucoup de novice penser que l'intensité du grondement doit être proportionnelle à l'affection que vous éprouvez pour l'autre. Si votre compagnon vous fait part d'un ennuie et que vous grondez avec profondeur, vous n’indiquez pas "je suis là pour toi" mais plutôt "je serais prêt à déchiqueter la chose qui te pose problème.". Attention donc au plus zélé d'entre vous**!

-Frotter une joue contre celle de l'autre est un signe de soutient moral, un façon de lui remonter le moral. C'est généralement suivit d'un grondement ou d'un fléchissement de patte pour indiquer sa réaction.

Bien sur, un mulou "se découvrant" un problème une fois le salut déjà effectué pourra alors aller voir un*** membre de la meute et lui faire signe qu'il y a un problème.


Il est très important de comprendre qu'un problème peut être de tout les types possible. De l’ennui, un manque de nourriture, un soucie d'ordre relationnel mais aussi un reproche à faire à quelqu'un. Si votre chef de meute baisse ses oreilles en vous saluant, c'est généralement qu'il a quelque chose à vous reprocher. Avez vous bien fait vos devoir de membre de la meute?
De la même manière, si votre statut vous donne le droit à des privilèges (comme par exemple une marque de respect particulière) et que ceux si sont bafoués (par exemple par un jeune un peu inconvenant des bonnes manière), ce n'est pas un acte de soumission de lui indiquer aux fautifs que vous avez été lésé.

Pour conclure, si vous avez besoin de demander à un mulou si il a un problème à vous faire part, il est de bon ton de placer sa tête sous la gorge de l'autre. Cependant, cela indique une forme de soumission, car seul les dominés s’inquiète des problèmes des dominants.

*Il n'y a pas de notion de problème mineur ou majeur chez les mulou. A partir du moment ou un mulou demande de l'aide, alors que ce soit pour une grattouille dans le dos ou une blessure douloureuse, un problème énoncé et un problème à régler. Seul les problèmes pouvant mener à la mort sont prioritaires.
**Anecdote pour l'exemple : un jeune iop un peu fougueux avait appris les bases du mulou pour communiquer avec sa belle, une mulouve dont il était fou amoureux. (Ah les iop). Un jour, la mulouve c'était faite courtisé par un mâle imposant mais l'avait repoussée car (allez savoir pourquoi) elle c'était attachée au iop. Cependant, cela lui posait soucie, car le mulou était insistant. Le soir venu, le iop rentrant d'un entrainement, il vu les oreilles baissées de sa belle, et voulant simplement lui indiquer qu'il prenait très à cœur tout ce qui pouvait lui arriver, poussa un grognement venu du plus profond de ses entrailles. Croyant que cela était une menace de mort, et trouvant cela disproportionné, le mulou sauta directement au cou du iop.
***Et généralement un seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clanfleur.forumgratuit.co
Cerninass
Admin
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 99
Localisation : Derrière un nuage.

MessageSujet: Re: La communication, Ya Bon!   Dim 27 Nov - 23:45

Les prochains pages sont couvertes de dessins, croquis légendés et autres schémas mettant en scène un cercle de mulou, mettant tous en application les choses décrits. Une fois les dessins fini, le texte reprend.

Connaissant mon clan, un sujet risque fortement, voir forcément d’être abordé.

L'amour et les signes d'amour :

Voyons rigoureux, l'amour tel que vous l'imaginez surement n'existe pas chez les mulous. Comme pour d'autre choses, il n'est pas bon d’anthropomorphiser les animaux et il faut comprendre que l'amour des humains n'est pas quelque chose qui s'applique chez eux.
Cependant, cela ne veux pas dire que les mulou n'ont pas quelque chose de proche!
L'amour mulou est principalement lié autour de la procréation certes, mais il n'est pas dit qu'une forme de complicité naisse entre deux mulou, et cela peut être lié différentes fonctions. Voici les exemples les plus fréquents, dont il est bon de noter que seul les deux derniers points appelle à ce que les humains appelle de l'amour par affection. Les deux premières étant plutôt de l'amour par relation.


  • La reproduction : En premier, bien sur, la fonction principale. Si souvent un mulou ne trouvera une femelle que pour s'accoupler avec elle et espérer avoir une descendance forte, il arrive fréquemment que le mâle, s'attache à une femelle. Cela est souvent lié au fait que la femelle lui garantit (pour divers raisons) une progéniture nombreuse ou forte, mais aussi parfois car la femelle a un libido proche de la sienne.
  • La protection : Pendant féminin du premier point, une femelle peut s'attacher à un mâle grâce au confort qu'il lui apporte. Nourriture en abondance, sécurité*, haut placement dans la meute...
  • Jeu : Lorsqu'un mulou trouve un ou une*** compagnon de jeu, chasse ou autre, il se peux qu'un lien plus fort finisse par les relier.
    On peux comparer cela à de l'amitié humaine, mais quand le lien devient plus fort, il devient semblable à une forme d'amour pour deux raisons.
    Premièrement, une forte fidélité, poussant généralement les deux compagnons à non pas délaisser mais freiner l'activité concernée avec les autres affin de se réserver plus ou moins entièrement à l'autre. Deuxièmement, ne souhaitant pas perdre son compagnon, les membres d'une telle "union" pourrons se mettre en danger pour protéger l'autre, de manière plus prononcé que pour le reste de la meute.
  • L'affection : Cas relativement fréquent à partir duquel les trois raisons du dessus, et souvent d'autres s'entrecroisent et s'entremêlent, créant ainsi une relation très proche de ce que les humains appellent l'amour.


Afin d'exprimer ces amours en publique, sans pour autant nuire au confort de la meute**** les mulou ont quelques moyens.


  • La truffe : Les deux truffes entrant en contacte est sans doute le signe le plus utilisé et le plus fort. (Parmi ceux étant acceptés en publique.). Les deux mulou mettent leurs truffes en contact un court instant, je pense pouvoir assimiler ça au fait de s'embrasser.
    Attention, un coup de langue sur la truffe devient bien plus "sexuel" et ne sera donc pas accepté partout.
  • S’assoir avec contacts : Sans doute similaire au fait de se tenir la main, lorsque la meute est à l’arrêt, deux compagnons peuvent s'installer de manière à ce que leurs corps soient en contacts. Généralement, les épaules ou le bassin.
  • Briser la hiérarchie : Un dominant marchant prêt d'un dominé? Un ordre de salutation peu orthodoxe? Un salut où les deux penchent la tête en même temps? Ce genre de petite entorse aux règles habituelles sont fréquentes, et généralement initié par le dominant du couple.


Il existe bien sur d'autre signe, une oreille mordue, un coup d'épaule, une queue dans la truffe... Mais ce genre de signe sont très majoritairement à éviter car trop "sexué" pour la vie en meute.

*A toute les personnes chatouilleuses me lisant, déjà, vraiment? Du sexisme dans le comportement des mulou? C'est ça qui vous choc? Mais en plus, il ne faut pas oublier que l'ont parle ici de reproduction. Ainsi, sans faire de discernement "mâle/femelle"**, une femelle enceinte a de très forte chance d'être plus faible qu'un mâle en pleine possession de ses moyens.
** Il a de toute manière était prouvé que les mâles sont généralement plus massif et résistant que les femelles, qui elles compense par une agilité et vitesse plus performante.
*** Jusqu'à preuve du contraire, les mulou ne comprennent pas le sens de l'homosexualité. Un partenaire du sexe opposé étant primordiale pour la reproduction, mais pour le reste, cela ne compte pas.
**** Semblerait-il que les mulou sont pudique, contrairement à ce que certaine personne auraient pu observer sur certain de leurs confrères garou!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clanfleur.forumgratuit.co
Cerninass
Admin
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 99
Localisation : Derrière un nuage.

MessageSujet: Re: La communication, Ya Bon!   Mar 29 Nov - 10:20

Une autre série de dessin, tous relativement neutre se fait voir. Au milieu, un particulièrement graveleux, visiblement dessiné par quelqu'un de bien plus talentueux que pour les autres, représentant deux mulou en plein acte. Le dessin comporte l'indication suivante en dessous :
Abafzxzb mlro Kbm <3
-Caesar 3

Puis le texte reprendra.

Il serait long et sans grand intérêt de tenter de détailler expression par expression tout le panel de communication mulou, il existe bien sur d'autre "mots et phrases" mais ils sont tellement peu usités qu'il n'est pas forcement rare d'un mulou moyen ne les utilises pas de sa vie.

Il est maintenant bon de préciser quelque chose que je juge, de manière sans doute très subjective, mais quand vous me lirez, il sera trop tard pour m'en empêcher, de très important.

Les mulou vivants en moyenne une dizaine d'année, même si les plus vieux peuvent prétendre au double dans des conditions optimales, pour eux, nous sommes des êtres éthérés, éloignés des problemes qui sont font leurs quotidiens, des sortent d'immortels. Cela implique une relation douzien-mulou très particulière, à ne pas prendre à la légère si vous êtes proche de l'un d'entre eux.
Je tien à retranscrire ici le témoignage que j'ai eu la chance de recueillir il y a longtemps, auprès d'un vieux mulou, parlant de son maitre, un chasseur.  (Bien sur, il me fut possible d'écouter un tel "témoignage" uniquement grâce au lien qu'Osamodas me donne avec les êtres vivants, j'ai donc du interpréter certaines tournures de phrase, mais mon but a été de conserver l'idée et l'intention du mulou.)

"Cet homme c'est occupé de ma meute pendant de nombreuse génération.
Si ma faible mémoire ne se trompe pas, c'est depuis mon septième ancêtre qu'il nous protège.
Pendant des années, je l'ai cru immortel. Alors que je devenais adulte, lui ne changeait pas, alors que je gagnais en force, lui restait le même, telle une constante de mon monde.
Mais maintenant que ma fourrure blanchit, que ma force me quitte, je comprend que lui aussi, change. Pour la première fois depuis que la meute le connait, il n'a pas essayé de garder nos nouveaux nées avec nous, mais les a confié à sa propre descendance, plus apte que lui à s'en occuper, passant de plus en plus de temps assis sur son arbre à bascule.
Ma compagne étant morte lors du dernier froid blanc et ses enfants ayant leurs propres meutes, je suis le seul dont il s'occupe, et je serais le dernier.
Mon seul souhait maintenant, si la Lune ou vos dieux me l'accorde, serait d'être avec lui pour l'accompagner lors de sa dernière chasse. La mort de l'un d'entre eux est si rare... La fin d'une vie aussi longue est aussi belle que tragique. Il a vu, fait, connu tellement de chose!
Et tellement de ces choses étaient pour moi ou ma meute.
Je pense sans orgueil qu'il tire du réconfort à ma présence. Et moi de la sienne. J’espère pouvoir lui en offrir jusqu'à son dernier souffle!"

Chapitre 1, FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clanfleur.forumgratuit.co
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La communication, Ya Bon!   

Revenir en haut Aller en bas
 
La communication, Ya Bon!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Communication team No:2 -Les Biquettes-
» Rupture de communication.....
» fujita communication
» communication team
» Communication Orale entre nabaztag ami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan Fleur :: Section détente :: La taverne du clan :: Histoires et aventures-
Sauter vers: