Le forum du clan Fleur
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les petits délires de Xarote

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xarote



Messages : 8
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Les petits délires de Xarote    Dim 30 Oct - 21:20

C'était une merveilleuse journée ensoleillée et parfumée d'été, dans cette banque qui sentait bon la bonne humeur et la joie de vivre.

Banquier : Je suis au regret de vous annoncer que vous êtes à découvert, qu'on va donc vous prendre tout ce qu'il vous reste : votre machin rose qui vous porte compagnie, votre monture ainsi que vos habits.

Client : Euh.. Vraiment ?

Banquier : Eh oui..

Alors, dans cette superbe banque, tout allait pour le mieux quand soudain... La vitre part en éclat. Trois vils personnages entrent dans la Banque, armés de fusils et de bombes et tout trois vêtu d'un costume de goule pour l'une, du père Doby pour l'autre tandis que le dernier possède un assez vieux costume cacterre.

Alexander : Pourquoi c'est moi qui possède le costume moche, hein ?

Neprege : Allons, tu sais bien que nous n'avons pas la force de porter ce costume... On a encore un honneur, nous...

Alexander : TU OSES DIRE QUE JE N'AI PAS D'HONNEUR !!?

Neprege : Au moins, moi, je me fais pas victimiser par tous le monde.

Alexander : Oui mais.. Euh... Ta mère !

Neprege : Qu'est-ce qu'elle a ma mère sal..

Eddie : Les mecs ! C'est un braquage, alors putain de merde, rester sage !

Alexander : Bon.. Commençons par le commencement.

Neprege : LES JAMBES EN L'AIR !

Alexander : Les mains, Neprege, les mains...

Neprege : Les mains !

Eddie : L'erreur est humaine... Tiens, Neprege, va demander au monsieur où se trouve le coffre.

Neprege : Okay...

Neprege va donc voir le banquier du guichet numéro 4 et lui gueule dessus.

Neprege : ALORS, SALE ENFOIRÉ DE MES COUILLES ! OU EST LE COFFRE !?

Alexander : Ah, parce qu'il a des couilles, lui ?

Eddie : Tu devrais te taire, c'est pas lui qui se fais violé.

Alexander : Hum huuuuum, désolé, ça m'a échappé...

Banquier : Euh... A votre droite...

Eddie et Alexander se dirigent donc à droite.

Banquier : Euh, non, l'autre droite...

Neprege: TU M'CHERCHE, BATARD, TU M'CHERCHE ?!?

Banquier : Mais...

Quand soudain, un otage se lève et dirige un pistolet en très mauvais état vers Neprege.

Tenebreman : Vous allez arrêter d'embêter le gentil monsieur où alors je tire !

Alexander : Sois sérieux, gamin, tu ne sais même pas comment fonctionne ce pistolet...

Tenebreman : C'est vrai, mais moi je suis autodadicte !

Eddie : Autodadicte ?

Tenebreman : Parfaitement !

Neprege : Auto-quoi ?

Alexander : Tu veux pas plutôt dire Autodidacte ?

Tenebreman : Euh, ouais...

Alexander : Espèce d'illettré...

Quand soudain, le grand, le puissant, le magnifique...

Bratman : MOI !

...Se fracasse contre la baie vitrée parce qu'il ne l'avait pas vue...

Alfrad : Voulez vous que je vous ouvre la porte, monsieur ?

Bratman : Rooooh, ta gueule, Alfrad...

Bratman donne un coup de poing sur le verre et se brise la main.

Bratman : BORDEL !

Bratman se frotte la mains donc les mains.

Alfrad : Monsieur, je doute que ce sois...

Bratman : VA TE FAIRE FOUTRE, Alfrad !

Alfrad : *soupire* Très bien, monsieur

C'est alors qu'enfin, un éclair d'intelligence parcours l'esprit de Bratman, et qu'enfin, il ouvre la porte comme tout le monde.

Bratman : VOUS !

Eddie : nous ?

Tenebreman : Eux ?

Alexander : Moi ?

Neprege : Qui ça, vous ?

Bratman : Vous êtes fait comme des rats !

Neprege : Mais pas du tout, il y a au moins six sorties possibles et...

Bratman : C'était une expression !!!

Bratman prend une brat-grenade et la balance dans la salle.

Eddie : Même le plus con des hommes sais qu'il faut dégoupiller une grenade avant de la lancer...

Alexander : Parfaitement, même Neprege le sais !

Tenebreman : Non, moi, je ne le savais pas...

Alexander : C'est la preuve même que le Q.I peu être dans les négatifs...

Bratman : Vous l'aurez voulu, j'en envoie une autre !

Alexander : Essaye de la dégoupiller cette fois...

Bratman envoie une autre grenade, mais elle n'est pas dégoupillée non plus.

Alexander : Mais...

Eddie : Laisse, sinon, il apprendra jamais...

Bratman : Diantre, quel genre d'ennemis êtes vous pour résister a mes brat-grenades?

Neprege : Mais ça fait depuis tout a l'heure qu'on t'explique qu'il faut dégoupiller tes putains de grenades avant de les lancer..

Bratman : Hein ?

Alexander : Mais il est con ou quoi ?

Eddie : Alors on en a deux pour le prix d'un...

Tenebreman : Monsieur Bratman, je vais tirer pour vous couvrir !

Bratman : Tu sais comment ça marche, un flingue au moins ?

Tenebreman : Non..

Bratman : Ça tombe bien parce que moi non plus en fait...

Tenebreman regarde son pistolet, touche partout et finit par appuyer involontairement sur la détente, une violente détonation résonne dans la salle, la balle se loge dans la jambe droite de Tenebreman.

Tenebreman : AAAAAAARGH, ÇA FAIT MAL !

Bratman : Saperlipopette, ces ennemis sont redoutables, ils ont réussi a mettre mon équipier d'infortune a terre !

Alexander : Hum... Pour une fois qu'on y est pou rien..

Tenebreman : JE SOUFFRE LE MARTYR !!!

Neprege : Note à moi-même, être con tue.

Bratman regarde sa grenade et aperçoit enfin la goupille.

Bratman : Qu'est-ce donc cela ?

Bratman tire dessus.

Eddie : TOUS A TERRE !!!

Alexander : OH LE CON !

Bratman explose.

Tous : WTF !!??

Une partie de la banque explose, le pauvre banquier du guichet numéro 4 meurt...

Alexander : On s'en fout, c'était qu'un figurant...

Eddie : C'est pas bientôt finit les commentaires désagréables ?!

Tenebreman : JE SOUFFRE, JE SOUUUUUUUFFRE !!!

Neprege se relève.

Neprege : Où est Bratman ?

Alexander : Je crois qu'il est un peu partout...

Neprege : Merde... Je me sens mal là..

Eddie : D'ailleurs tu a une partie de son intestin sur la tête...

Neprege : J'vais vomir *bleeeeuargh*

Alexander : Pffffff, petite nature, va...

Alexander se lève, dépoussière son costume de cacterre et va voir Tenebreman.

Tenebreman : JE VOUS EN PRIE, AIDEZ MOIIIII !!

Alexander : Donne moi 500 kamas.

Tenebreman : Hein, mais je...

Alexander : DONNE MOI 500 KAMAS !

Tenebreman : Pfffff, dans ma poche droite...

Alexander prend les pièces.

Tenebreman : MAINTENANT AIDE MOI, JE SOUFFRE !

Alexander : J'ai dit « donne moi 500 kamas » pas « donne moi 500 kamas et je t'aide ».

Tenebreman : Mais je... Mais... Mais... Mais putaaaain, fait pas ton salaud !

Alexander : Ssssht.

Soudain, une nouvelle explosion explose et nos anti-héros se retrouvent propulsés a quelques métres.

Xarote : Whont, ce chili con carne est redoutable, une véritable arme de destruction massive ! Nous tenons enfin notre plan pour conquérir le monde !

Whont : Ouais, le monde, le monde, si déjà, on arrive a conquérir... Je ne sais pas, moi... Astrub, par exemple... C'est bien...

Xarote : Astrub ?!? Tu me prend pour une loque ou quoi ? Il n'y a que les méchants dépravés qui veulent s'emparer de cette ville de... de... d'assassins et de fous dépressifs !

Whont : C'était juste un exemple ! Oh... Regarde, il y a des gens !

Alexander : Non sans déconner, vous venez de faire péter une banque en plein braquage, ça allait pas être désert !

Xarote : Hey merde, moi qui croyais qu'on était dimanche...

Whont : Bon, c'est bien clair, toi, la, le mec habillé en Doby, les mains en l'air !

Neprege : Qui ça, moi ?

Whont : Non ta mère !

Neprege : Désolé, elle n'est pas là...

Whont : MAIS TOI, DUCON !

Neprege : Vous n'avez pas d'armes...

Whont ramasse un truc au hasard au sol et le brandis contre Neprege.

Whont : Maintenant, j'en ai une !

Neprege : Beaaaaaark, c'est dégueulasse !

Whont s'aperçoit qu'il a brandit un bras de Bratman.

Alexander : Arme très efficace, en somme...

Whont : TA GUEULE, LA GONZESSE, TOI AUSSI, LES MAINS EN L'AIR...

Alexander : Quelle gonzesse ?

Eddie : Il y a un malentendus, Alexander n'est pas...

Whont : Alexander ? Ça fait plutôt masculin comme prénom..

Alexander : C'est parce que je suis un...

Whont : FERMEZ LA, LES MAINS EN L'AIR, ET TOI LA NANA, TU TE LA RAMENE PAS, OKAY !?

Alexander : Mais...

Whont : J'AI DIT...

Alexander : Okay, okay, j'ai compris...

Whont : Je préfère ça, ma mignonne...

Alexander grogne un truc et lève les mains.

Whont : C'est valable pour toi aussi, la goule !

Eddie : Si vous y tenez tant que ça...

Eddie lève les mains. Whont en profite alors pour faire les poches de tous le monde et s'attarde un peu sur Alexander qu'il dévore du regard.

Whont : T'es bien foutue, dite donc...

Alexander prononce une chier de mots tous plus incompréhensible les un que les autres.

Eddie : En gros, il dit qu'il t'emmerde...

Whont : Les roses les plus flamboyantes sont toujours celles qui ont le plus de piquant !

Neprege : Et ton copain le blond, il fait quoi ?

Tout le monde se tourne vers Xarote qui a son regard posé sur la poitrine d'Eddie.

Xarote : Quoi ? Pourquoi vous me regardez comme ça ?

Tous : ...

Soudain, des bruits à l'extérieur retentissent.

Whont : 22 V'LA LA MILICE !

Xarote : Oh merde !

Tout le monde se barre mais Whont retient Alexander par la main.


Whont : Attend un peu ma mignonne.

Alexander : Lâche moi bouffon !

Whont embrasse Alexander sur la bouche, en faisant pénétrer sa langue, et une main baladeuse se balade sur les hanches de celui-ci.

Alexander : JGSIODPDJFKSHDKO  [suite encore moins compréhensible].

Whont : voilà ma belle, je sais qu'on se retrouvera...

Whont fait un clin d'œil a Alexander et disparaît.

Alexander : …...............

Eddie : Alexander, ça va ?

Alexander : …................................

Alexander s'effondre en pleure dans les bras de Eddie.

Alexander : Pourquoi moi... ?

Eddie prend Alexander dans ses bras comme un prince charmant et sa princesse et il se barre en courant, préférant remettre cette question existentiel a plus tard.


Tenebreman : Et moi alors ? Et, les gens... Venez me chercher !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xarote



Messages : 8
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Les petits délires de Xarote    Ven 6 Jan - 23:46

Le soleil matinal de l'après midi se lève sur le monde des Douzes. Les premiers membres du clan se lèvent déjà, Whont va préparer le petit déjeuner pour tout le reste du monde tandis que Lexilym sort de sa chambre d'un air ensommeillé et trébuche sur Zeytrax affalé au milieu du couloir. Il se rétame lamentablement la gueule et se relève avec difficulté.

Zeytrax : Non, maman, j'ai sommeil, laisse moi dormir encore un peu...

Lexilym : Mais qu'est-ce que tu fous là, toi ?

Zeytrax : Maman, j'ai pas envie d'aller a l'école, laisse moi dormir...

Lexilym : Ben tiens, tu veux pas des croissants aussi ?

Zeytrax : Oh oui... Avec du nutella... S'il te plaît...

Zeytrax se retourne et se rendort profondément.

Lexilym : Mais... Mais... Mais tu va pas rester comme ça au milieu du passage !

Zeytrax : ZzZzZzZzZzZzZz...

Soudain, une porte s'ouvre a la volée et Amandollz en sort en courant. Mais elle trébuche sur Zeytrax et vient déraper tout le long du couloir pour finalement se taper la tête contre le mur du fond, qui est aussi le mur de la chambre d'Emie.

Emie : HEY OH, C'EST PAS FINIT CE BORDEL, Y EN A QUI DORMENT !

Amandollz se relève et se frotte la tête.

Amandollz : Bobo...

Lexilym : Euuuuh.... ça va?

Amandollz : Oui, oui...*Se tourne vers le mur* BEN NON TU DORS PAS PUISQUE TU CRIES !

Emie : MAIS JE T'EMM...

Lexilym : Du calme, du calme, on va aller manger et on te laisse tranquille...

Emie grogne et explose sa porte d'un grand coup de pied en sortant.

Emie : A cause de vous je ne pourrais plus dormir !

Lexilym : Remarque, on est quand même l'après-midi...

Emie : Je dort pas la nuit, ça te pose un problème, bouffon ?

Lexilym : J'ai rien dit, j'ai rien dit... Oh la la mais quel caractère...

Amandollz : Il est mignon ton pyjama mulou rose...

Emie : C'est... C'est Nexilym qui me l'a offert...

Lexilym : Ha bon, et...*se retient de rire* Pourquoi donc ?

Emie : Elle... Trouve que le rose me va bien...*détourne le regard et réprime une envie de meurtre.*

Quand soudain un cri retentit dans toute la pièce.

Whont : A TAAAAAAAAAAAAAABLE !!!

Amandollz : Mangeeeeeeeeer !!!

Amandollz cours vers la salle a manger en bavant comme un mulou affamé.

Lexilym : Bon, ben je te laisse... mulou rose...

Emie : Espèce de...

S'en suit une course poursuite jusqu'à la cuisine, ou Emie plaque Lexilym sur la table, montrant ses crocs, le menaçant de lui arracher le cou s'il continue.

Emie : Alors, c'est qui le mulou rose ? Excuse-toi !

Lexilym : Je vous pris de m'excuser votre seigneurie !

Emie : Excuses acceptée ! Ta plus intérêt à recommencer !

Emie relâche Lexilym et ils se dirigent vers la salle a manger où Amandollz, Kaeryssa et Xarote les attends. Tous le monde se sert un délicieux bol de céréales.

Kaeryssa : Héééééé, mes céréales !

Xarote : T'a qu'a en prendre d'autres...

Kaeryssa : J'avais pisser dedans...

Xarote : Mais oui, mais oui...

Kaeryssa : Je suis sérieuse...

Xarote recrache les céréales sur Kaeryssa.

Xarote : MAIS C'EST DEGUEU CE TRUC !

Kaeryssa : Je te l'avais bien dit...

Kaeryssa s'essuie le visage avec un mouchoirs.

Xarote : Mais... MAIS... T'A L'HABITUDE DE PISSER DANS CE QUE TU BOUFFES ?

Kaeryssa : Et bien non... C'est une longue histoire... En fait...

Xarote : MAIS T'ES MALADE !

Kaeryssa : Tout a commencer avec cette mouffette géante qui avait failli me bouffer l'été dernier et...

Xarote : En fait, je m'en fout complètement...

Xarote s'essuie la langue et va s'asseoir a sa place.

Xarote : Tain', la journée commence hyper bien...

Il verse ensuite de l'eau dans son verre et le bois cul-sec mais le recrache presque immédiatement.

Xarote : Mais... Mais ce n'est pas de l'eau, ça !

Eddie sort de sous la table (Qu'est qu'elle foutait là ? Vous le saurez peut-être dans le prochain épisode !)

Eddie : Non, c'est de la vrodka...

Xarote : Oh... bordel..

Xarote tombe par terre, sans connaissance.

Eddie : Ça alors, c'est la première fois que ma vrodka tue quelqu'un...

Emie : Et bien.. On a pas tous la même tolérance à l'alcool que toi, hein... D'ailleurs, où se trouve Cerninass et Sora ?

Amandollz  : Cerninass m'a dit qu'elle serait occupée !

Emie : Oh.. Je v...

??? : A ton avis !?

Tous le monde se retourne vers la provenance de la voix, devant eux se dresse Hotaku.

Hotaku : Elles sont sûrement en train de faire des trucs de meufs. Pour cela que Cerninass et Sora sont "occupées".

Emie : Hein ? Et elles font quoi alors ?

Hotaku prend un bol de céréale et repars ensuite dans sa chambre.

Hotaku : Des trucs de grandes quoi.

Kaeryssa et Lexilym : Quoi !? SORA ? MA SORA ?!!

Les deux individus se retournent l'un vers l'autre, tout deux s'observant d'un regard meurtrier.

Kaeryssa : Elle est à moi !

Lexilym : Pas du tout, même que Sora c'est mon maitre !

Kaeryssa : Et bah Sora, c'est plus que ça pour moi ! Beeeuh *elle lui tire la langue*

Lexilym : C'est pas vrai, Sora est à moi et elle s'enfou de toi !

Kaeryssa :  Pas du tout, elle est à moi !

Kaeryssa se lève brusquement, énervée, elle envoie sa chaise sur le visage de Lexilym qui perd connaissance sur le coup, elle se met ensuite à courir vers la chambre de Sora.

Kaeryssa : C'EST MA SORAAAAAAAAAaaaaa....

Emie : D'accord....

Eddie : Et bah...

Amandollz  : C'était rigolo !

Emie : On dirait qu'il reste plus que nous trois...

Whont : Oh ! J'existe moi !

Eddie : Oui...

Emie : Alors, bien dormie ?

Amandollz  : Vuiii !

Eddie : Si on veut.

Whont : Mais oh !

Whont commence à faire de grands mouvements de bras mais personne se retournent vers lui.

Eddie : Et toi Emie ?

Emie : A ton avis... *elle lance un regard noir vers Amandollz*

Amandollz  :  Oups ? Ih ih..

Whont : Roh, allez vous faire foutre !

Whont s'en va de la cuisine en insultant les trois individus de tous les noms possibles. Puis, d'un coup, Xarote, toujours par terre, commence a parler dans son sommeil.

Xarote : ZzZzZzZzZz... j'en ai marre...ZzZzZzZ... des filles....ZzZzZzZzZzZz.... elle servent à rien... ZzZzZzZzZz.

Emie : Oh mais... ! Il n'est pas mort..

Eddie : C'est juste de la vrodka, ça n'allait pas le tuer...

Emie : Oh tu sais, quand on a pas l'habitude...

Amandollz en profite pour faire un câlin a Xarote pendant qu'il est dans un coma éthylique.

Amandollz : Gentil Xarote, gentil...

Xarote : ZzZzZzZzZ... arrête, Rougalie... ZzZzZzZzZzZzZz... pas ce soir....ZzZzZzZzZzZzZ...

Amandollz : Ah non, moi c'est Amandollz...

Eddie : Oh, il commence a délirer...

Emie : Y a intérêt à ce que ce ne soit qu'un délire...

Neprege rejoint la cuisine avec un cornet de frite plein de sauce dans les mains.

Neprege : Salut les... WOW ! Xarote est mort, faut fêter ça ! Où est le champagne ?

Eddie : Il est juste dans les vapes..

Emie : A cause de la vrodka d'Eddie... Précisons bien...

Eddie : Mais, j'y peux rien si c'est une petite nature !

Neprege : Attendez, je vais abréger ses souffrances.

Neprege sort un couteau.

Emie : PAS TOUCHE A XAROTE !

Neprege : Pffff, c'est toujours la même chose...

Il le range finalement et continue à manger ses frites.

Rougalie entre dans la salle.

Rougalie : Bonj... Ben, qu'est-ce qu'il a lui ? Pourquoi il est par terre, il est mort ?

Amandollz : Il veut te voir...

Xarote : Rouga'... ZzZzZzZzZz... j't'ai dit... ZzZzZzZzZz... pas ce soir... ZzZzZzZzZzZ... attention où tu mets la main eheh... *commence a rigoler dans son sommeil*

Rougalie : IL DELIRE TUEZ-LE!

Neprege : AVEC PLAISIR !!

Eddie, Emie et Amandollz : ON A DIT NON !

Neprege :  Mais vous faites chier !

Neprege donne tout de même un coup de pied à Xarote, prenant Rougalie par le bras avant de sortir de la salle, en insultant le sacrieur de, je cite : "d'enfoiré de pervers de merde qui ne sert à rien dans ce monde".

Emie : Et bah... *Elle lance un regard vers Lexilym et Xarote au sol* Et on fait quoi de ces deux-là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xarote



Messages : 8
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Les petits délires de Xarote    Mar 14 Fév - 13:05

Trooxs se ramène dans la salle a manger et observe Xarote inconscient. Ni une, ni deux, il traine celui-ci et le fout dans un coin de la pièce.

Trooxs : Pfua ! Il pèse son poids le bonhomme !

Xarote : ZzZzZzZzZ...va te.... ZzZzZzZz... faire foutre.... ZzZzZzZz...

Trooxs : Même dans son sommeil, il insulte... Alors, ici, ça gêne personne ?

Eddie : Moi, ça me gêne pas...

Soudain, Sora entre dans la pièce.

Sora : Coucou tous le mon... AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!...

Sora reprend son souffle

Sora : ... AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!! UN CADAAAAAAVRE !!!

Trooxs : Euh... En l'occurrence non, il n'est pas mort, et par Crâ, qu'est-ce qui te prend de gueuler comme ça ?

Eddie : Il a pas tord pour le coup...

Sora : VOUS AVEZ TUER XAROTE !!!

Whont (au loin) : Espèce d'enfoirés !

Trooxs : Ce n'est pas un cadavre...

Sora : Comment vous vous y êtes prit pour le tuer ? Vous lui avez tirer dessus ? Ou vous l'avez  planter avec un couteau ? C'est simplement immoral ce que vous avez fait !

Trooxs : Ce n'est pas un cadavre...

Sora : Mon dieu, mon dieu !

Sora commence a paniquer furieusement.

Trooxs : Ce n'est pas un cadavre...

Sora : J'arrive pas a croire que vous ayez fait ça, surtout à Xarote !

Trooxs : Ce n'est pas un cadavre...

Sora : Je suis terriblement déçue de vous tous ! Qu'est-ce que je vais faire de vous, maintenant ? Hein, hein ?!

Trooxs : Mais puisque je te dis que ce n'est pas un cadavre.

Sora : Mais qu'ai-je fais pour mériter ça ? Bouhouhou !

Trooxs : Roh, et puis va te faire foutre !

Trooxs se casse. Il croise ensuite Zakudo assise en plein milieu du couloir.

Trooxs : Qu'est-ce que t'a, toi ? Tu chiales ?

Zakudo : Va te faire... voir...*snif*... Je pleure pas...*snif*

Trooxs : Aaaaaaah, j'y suis, tu nous fait une déprime, aller, raconte tout.

Zakudo : Ben y se passe que je me sens terriblement seule...

Trooxs : Bah... Va te trouver des copains ?

Zakudo : Parce que tu n'es pas mon copain ?

Trooxs : Lol.

Trooxs continue ensuite son chemin, laissant seule Zakudo et sa déprime. Mais soudain ! Sora vient vers Trooxs les larmes aux yeux.

Sora : Espèce d'enfoiré !

Sora gifle Trooxs.

Trooxs : Hein ? Mais...

Sora : Comment t'a pu me faire ça ?

Sora fout une deuxième gifle a Trooxs.

Trooxs : Mais je... C'est a propos du sois-disant cada...

Sora : Sale monstre !

Trooxs : M'enfin... Je n'ai rien fais...

Sora : Espèce de... de...

Sora s'arrête et regarde Trooxs dans les yeux.

Trooxs : De...?

Sora s'effondre en pleurs dans les bras de Trooxs.

Sora : Désolée, c'est les hormones...

Trooxs : Les hormones... ? Attend une seconde... !!!

Sora s'enfuit en pleurant.

Trooxs : Oh mon dieu...

De l'autre côté du couloir. Cerninass sort défoncée de sa chambre, les cheveux en pétard, une démarche de zombie, elle voit la pauvre Zakudo en sanglot.

Cerninass : Que se passe-t-il ?

Zakudo : JE SUIS SI SEUUUUUUUULE !!

Cerninass : Ne dit pas ça, on est un clan, va voir les autres... Répond-t-elle, blasée.

Zakudo : PERSONNES VEUT DE MOI !!

Cerninass : Ce n'est pas vrai...

Zakudo : SI !!

Cerninass : Je suis sûre que tu dis n'importe quoi. Va dans la salle à manger, tu verras bien.

Zakudo regarde Cerninass, les larmes aux yeux.

Zakudo : Je sais qu'ils voudront pas de moi... *snif*... Ça a toujours été comme ça de toute façon...

Cerninass soupire.

Cerninass : Alors si j'ai bien tout compris, tu veux quelqu'un de disponible...

Zakudo : Oui...

Cerninass : D'attentionné...

Zakudo : Oui...

Cerninass : D'affectueux...

Zakudo : Oui...

Cerninass : Arrête de dire "oui" quand je parle !

Zakudo : Ou... D'accord...

Cerninass : Alors c'est simple !

Zakudo sèche ses larmes, un semblant de sourire commence a se dessiner sur ses lèvres.

Zakudo : Ha bon ?

Cerninass : Achète-toi un ours en peluche.

Un silence gênant survient. Puis Zakudo tombe de nouveau en pleurs.

Cerninass : Roh putain...

Cerninass réprime une envie de meurtre, hésitant presque a laisser Zakudo seule mais en tant que bonne samaritaine, elle décide tout de même de rester pour l'aider.

Zakudo : Pourquoi tous l'monde est méchant avec moiiiii ??!

Cerninass : Ne dis pas n'importe quoi...

Zakudo continue de pleurer. Après quelques secondes, une idée traverse le crâne de Cerninass.

Cerninass : JE SAIS ! Tu n'as qu'à inventer un amis imaginaire !

Zakudo : Euh... Comment ça ?

Cerninass : Bah tu sais !? Un amis imaginaire ! Tu te l'imagine et il sera toujours avec toi !

Zakudo se met a chialer comme une fontaine.

Zakudo : MAIS QUI EST-CE QUE JE VAIS CHOISIR, HEIIIIIN !!?

Cerninass : C'est pas ce que je voulais dire ! Tu vois, quand tu veux coudre un nounours, tu le couds comme il te plaît, non ? Bah là, tu n'as qu'à faire un amis imaginaire qui te convient et à ton image !

Zakudo : JE T'AI DIT QUE JE VOULAIS PAS DE TON OURS EN PELU... Attend deux secondes... MAIS OUI !!! CETTE IDÉE EST GÉNIAL ! MERCI CERNINASS !!!

Zakudo fait un câlin à Cerninass et cours dans la chambre de Neprege.

Cerninass : Encore une mission d'accomplie pour Super Cerninass... Pfff...

L'osamoda traîne ensuite des pieds vers la salle à manger, le regard vide d'émotions. Pendant ce temps là, dans la chambre de Neprege :

Zakudo : Alors, il serait mince, blond, avec de beaux yeux verts et...

Neprege : Woooh, attend, attend...

Zakudo : ... il serait fort, musclé et romantique !...

Neprege : Non mais d'où tu t'incrustes ?...

Zakudo : ... on sera inséparable et les meilleurs amis du monde !...

Neprege ne comprend pas pourquoi Zakudo lui raconte tout ça.

Neprege : Bon.. Euh... Casse-toi s'il te plaît, je suis occupé.

Zakudo : ... et il serait si grand, si majestueux et si charismatique !

Neprege : Non mais ferme ta gueu...

Soudain ! Reinor apparaît de nul part, comme si le voeux de Zakudo s'était réalisé.

Reinor : Hein !?

Neprege observe abasurdi le nouvel arrivant correspondant mot pour mot à la description de Zakudo.

Neprege : What... the... Fuck !?

Zakudo : Oh, il est trop craquant !

Reinor : Euh... Salut ? On pourrait commencer par se présenter avant que tu me saute dessus, non ?

Zakudo : Je suis Zakudo, et je suis ta créatrice !

Reinor : Ouais non... Euh... Ça, ça m'étonnerait, tu vois...

Zakudo : Est-ce que tu voudrais bien être mon doudou ?

Reinor : Non.

Zakudo : Mais je suis ta créatrice ! Tu dois m'obéir et être mon meilleurs amis !

Reinor : Non mais je crois que je me suis trompé de destination dans mes portails, c'est tout...

Zakudo : N'importe quoi !

Zakudo prend Reinor par la main.

Reinor : On va où là ?! Lâche-moi !

Zakudo : On va dans ma chambre pour jouer ensemble !

Reinor : NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!

Dans le couloir.

Trooxs : Cerninass ! C'est horrible ! C'est une horreur !

Cerninass se retourne lentement vers trooxs, le regard toujours aussi morne, soupirant de nouveau.

Cerninass : Incroyable, je peux jamais être tranquille...

Trooxs reprend son souffle.

Trooxs : C'EST HORRIBLE, CERNINASS, JE CROIS QUE SORA... EST... EST... EST ENCEINTE !!!

Cerninass : Hein ?

Trooxs : BORDEL JE SAIS PAS QUOI FAIRE !!?

Cerninass : Mais qu'est-ce que tu racontes ?

Trooxs secoue Cerninass.

Trooxs : AIDE-MOI !!!

Cerninass pousse gentillement Trooxs, secouant un peu la tête, un peu perdue.

Cerninass : Mais pourquoi Sora serait enceinte de toi ?.... Pourquoi elle serait enceinte tout cours ??

Trooxs : C'est... Euh... C'est une longue histoire !

Cerninass : Raconte...

Trooxs : Et bien tout a commencer en ce beau jour d'été, quand nous étions dans le havre-monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les petits délires de Xarote    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les petits délires de Xarote
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sites débiles, et autres petits délires
» Les petits délires des moddeurs sur Vindictus!
» Petits délires (oupas) Chatboxiens
» petits aimants pour figurines
» [HL] Mes petits lézards!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan Fleur :: Section détente :: La taverne du clan :: Coin amusement-
Sauter vers: